Plus anciens

Broken Age : un point&click avec deux histoires ; d'un côté, celle d'une jeune qui souhaite remettre en question la tradition de sa région à offrir ses semblables en sacrifice à un monstre géant, de l'autre, celle d'un jeune qui souhaite échapper au quotidien de son vaisseau rempli de jeux pour enfant.

Deux histoires dont il faudra trouver les liens en pilotant les deux jeunes à travers leurs aventures, pas toujours de manière intuitive, mais l'histoire reste assez originale.

Hidden Folks : c'est un jeu de personnages et d'objets à trouver dans des décors, les décors en question sont potentiellement immenses et avec des tonnes de détails, et quand on clique sur n'importe quel élément, ça fait un bruit de bouche qui correspond à l'élément.

C'est formidable.

Forgotton Anne : on incarne une exécutrice charger de faire régner l'ordre dans un monde peuplé d'objets du quotidien oubliés qui ont pris vie.

Une chouette histoire avec un système de jeu permettant de choisir d'être rude ou compatissant. Le jeu est plus ou moins un dessin animé interactif, et c'est très joli.

Donut County : vous êtes un trou chargé de capturer tous les objets à la surface de la Terre pour les envoyer sous terre.

Le concept est rigolo, le jeu est très court mais un peu répétitif, j'étais pas toujours fan du scénario mais ça reste une découverte sympa.

Nouvelle interruption du thread pour dire que j'ai mis les autres jeux de ce thread dans un article mis en page, et c'est quand même plus pratique pour suivre. mastodon.desmu.fr/@desmu/10773

Et je coupe encore parce que j'ai fait un troisième article avec les jeux dont je parlerai dans le thread dans les semaines à venir. mastodon.desmu.fr/@desmu/10789

Baba Is You : Baba c'est vous, du moins c'est ce qui est indiqué à l'écran par ces trois mots affichés sous forme de blocs, poussez-en un pour détruire la phrase et vous n'êtes plus Baba et ne contrôlez plus rien. Atteignez la condition de victoire indiquée par un autre groupe de mots en modifiant les divers mots affichés à l'écran.

Un concept chouette, mais bien bien difficile (je l'ai pas fini), qui demande souvent de constituer des phrases insensées et de résoudre des puzzles capillotractés.

Golf Peaks : un jeu de golf-puzzle, la balle est sur un terrain sous forme de grille, la grille comportant des cases de sable, d'eau, ... et on déplace la balle dans la direction de notre choix en jouant des cartes pré-définies, faisant exécuter un type de déplacement (avancer d'une ou plusieurs cases, tirer en cloche le long d'une ou plusieurs cases, ...) à la balle.

Un jeu détente sympa et passe-temps, pas trop dur, pas trop long.

Yoshi's Crafted World : un jeu tout mignon tout joli parce que c'est Yoshi et que tout le monde aime Yoshi sinon vous êtes sans cœur.

Plus joli qu'un New Super Mario Bros., plus difficile qu'un Kirby, moins difficile qu'un Donkey Kong, c'est potentiellement le jeu de plates-formes 2D identifié Nintendo le mieux fichu face à ses compères.

Phoenix Wright: Ace Attorney Trilogy : jeu essentiellement textuel dans lequel vous êtes un avocat débutant devant enquêter sur les scènes de crime, interroger des témoins, puis défendre votre client.

Le tout embarque pour plusieurs dizaines d'heures, fait rencontrer plein de personnages récurrents à fortes personnalités, avec une histoire très prenante et pleine de rebondissements.

Type:Rider : jeu narratif dans lequel on contrôle le double-point naviguant dans des niveaux illustrés par l'Histoire de la typographie.

Chaque police d'écriture abordée est illustrée par un style graphique lui étant contemporain, le rendu visuel est donc vraiment très sympa.

Vandals : jeu de puzzle d'infiltration au tour par tour, dans lequel le but est d'atteindre un mur pour le graffer du dessin de son choix, puis de quitter la zone, le tout sans se faire repérer ou capturer par les gardes et la police, mais avec l'aide d'ustensiles qui font du bruit pour distraire vos assaillants.

Un jeu sympathique mais pouvant être compliqué si l'on cherche à terminer tous les objectifs de chaque niveau.

BOXBOY! + BOXGIRL! : un jeu de puzzles dans lequel on contrôle des personnages carrés capables de générer d'autres carrés pouvant leurs servir de plates-formes, elles-mêmes aux multiples usages, et l'idée est donc d'atteindre la sortie de chaque salle.

Un petit jeu minimaliste mais très sympa, qui occupe un bon bout de temps, et puis les personnages ont des costumes rigolos à débloquer.

Rock of Ages 2: Bigger & Boulder™ : un tower defense bi-directionnel où vous incarnez le rôle d'une grosse pierre dévalant une piste pour foncer sur un château, puis devez gérer les défenses de votre propre château face à une autre grosse pierre.

Le gros plus du jeu est son ambiance reprenant comme protagonistes des personnages historiques et mythologiques détournés à la manière des sketches animés des Monty Python.

Vectronom : il faut manœuvrer un cube sur des plates-formes multi-colores pouvant disparaître ou faire surgir des obstacles, le tout en suivant le rythme donné par la musique électronique.

Un pitch qui ne paie pas de mine, mais Vectronom est néanmoins un jeu extrêmement prenant. Le rendu visuel comme musical en font une expérience hors du commun. On voit le bout facilement, mais les achievements demanderont parfois de fusionner avec le jeu pour être récoltés.

Hue : dans un monde en nuances de gris, vous jouez un personnage découvrant l'existence des couleurs au travers des travaux de sa mère disparue, et la manière dont elles changent la réalité (plates-formes qui apparaissent, obstacles qui se créent, ...). C'est avec ces couleurs qu'il pourra peut-être retrouver sa famille.

Un jeu pas très long ni très dur (même si quelques réflexes seront demandés sur certains passages) mais au concept bien sympa.

Cadence of Hyrule – Crypt of the NecroDancer Featuring The Legend of Zelda : ce titre est beaucoup trop long, mais il se justifie du fait du cross-over. C'est A Link To The Past auquel on a appliqué le concept du jeu de rythme pour faire progresser son personnage et donner des coups aux monstres.

Un peu ardu à prendre au main au début, le concept reste sympa et les musiques sont entraînantes, surtout celle du boss glockenspiel.

Super Mario Maker 2 : le fameux constructeur de jeux Mario, qui comble beaucoup de lacunes que possédait le premier, et permet de concevoir des niveaux de plates-formes simples dans des univers variés. On peut pas reproduire les niveaux plus détaillés des derniers New Super Mario Bros., mais c'est déjà très complet.

Le mode aventure est très drôle, aussi. Y'a un chien qui raconte des blagues.

What Remains of Edith Finch : vous retournez explorer la maison abandonnée dans laquelle a vécu toute votre famille pendant des décennies, dont tous les membres sont morts dans d'atroces circonstances.

Le jeu est un récit de quelques heures faisant revivre les scènes de ces morts, chaque scène disposant de son propre style et de sa propre mise en scène reflétant qui était la personne concernée. C'est très sombre, mais ça prend aux tripes.

Etherborn : un jeu de réflexion où vous vous baladez sur des surfaces organiques en 3D à la gravité particulière et où vous progressez en activant des mécanismes permettant à ces surfaces de se déplacer.

Un jeu assez court, avec une ambiance visuelle proposant des associations de couleurs rarement vues.

Automachef : un jeu de gestion de cuisine de fast-food sans cuisinier, dont le but est d'assembler des lignes de productions de recettes automatisées, en tâchant d'en optimiser la vitesse et la consommation d'énergie.

Après avoir passé des heures à faire des montages optimisés, j'ai débloqué le langage de programmation maison pour optimiser encore plus et du coup j'ai arrêté le jeu avant qu'il ne mange mon âme.

Songbird Symphony : un jeu de plates-formes d'aventure de rythme. On guide le petit oiseau Piou à la recherche de ses origines et de notes de musique à apprendre.

Pas très difficile en-dehors des phrases de rythme pouvant être complexes, mais faire un mauvais score n'empêche pas de continuer l'aventure. Le jeu a également un côté comédie musicale parfois agaçant, mais les personnages sont attachants et l'histoire très bien mise en scène.

FAR: Lone Sails : on construit et maintient un engin disposant d'un moteur, de roues et d'une voile pour avancer le long d'un parcours en ligne droite ; alterner entre les réserves d'essence, le vent et le relief sera nécessaire pour atteindre l'objectif final tout en passant par divers paysages et en rencontrant des imprévus.

Il s'agit d'un jeu racontant toute l'histoire de son univers en moins de dix heures sans une seule ligne de texte ou de dialogue, mais offrant un voyage très prenant.

Milkmaid of the Milky Way : vous jouez le rôle d'une fermière s'occupant de ses vaches très haut dans la montage, et puis un jour un vaisseau spatial extraterrestre débarque.

Un point&click pas très long, pas très dur, avec une histoire en ligne droite, mais une histoire assez originale et prenante.

Wilmot's Warehouse : on réceptionne plusieurs exemplaires d'articles tirés au hasard dans un catalogue, qu'on doit ranger dans un entrepôt selon notre propre logique (par couleur, par forme, ...) ; puis on doit ensuite répondre à des commandes d'articles dans un temps imparti, en espérant s'y retrouver dans le mode de rangement que l'on aura choisi.

Un concept très original et efficace, mais pouvant vite devenir infernal car nécessitant souvent de réoptimiser notre manière de jouer.

Hyperforma : vous êtes au sein d'un système informatique à hacker dans le but de retrouver des informations, se présentant sous la forme d'un jeu de casse-briques en 3D avec des pouvoirs à débloquer, la structure à casser à pivoter avec le gyroscope ou le stick, le tout dans un style futuriste.

L'ambiance du jeu est assez sympa, mais il est assez difficile et j'en ai pas vu le bout du tout.

The Legend of Zelda: Link's Awakening : après une tempête en mer, notre protagoniste se retrouve échoué sur une île mystérieuse, dont il devra trouver des instruments magiques pour parvenir à la quitter.

Un classique du jeu d'aventure, très joliment refait pour sa sortie sur Switch, ni trop difficile, ni trop long (compter 20-30 heures). Je pense que c'est l'un de mes jeux préférés sur la console.

Untitled Goose Game : vous êtes une oie et votre mission est de déranger les gens, en battant des ailes, en volant des objets, en cassant des trucs, ou en faisant coin coin.

Décrire le concept pourrait suffire à en faire un incontournable, mais ce serait négliger que la forme est brillamment exécutée également. Le jeu n'est pas très long et installe une ambiance vraiment unique.

80 DAYS : au XIXème siècle, Phileas Fogg et Passepartout tentent un pari, faire le tour du monde en 80 jours ; le jeu vous permet de gérer le parcours qui sera emprunté pour ce pari, ainsi que le budget nécessaire, les choix de dialogues résultant de vos destinations, ...

Le jeu invite à réaliser plusieurs parties de deux à trois heures, dans l'espoir de tenir le pari, voire de faire mieux qu'espéré ; des dizaines d'embranchements et d'événements sont ainsi proposés.

Candleman : une petite bougie se réveille dans un bateau et aperçoit une lumière surpuissante au loin, elle souhaite alors la rejoindre en espérant apprendre à éclairer aussi bien.

C'est un jeu d'aventure en 3D, où la bougie évolue dans des niveaux sombres, mais où elle peut brûler de la cire pour s'éclairer, le tout sans se consommer entièrement. Le jeu est très beau et permet de visiter beaucoup d'environnements différents.

Kine : on contrôle tour à tour trois instruments de musique ambitionnant de vivre de leur art ; cela se matérialise par des niveaux en grille sous forme de puzzles dans lesquels ces instruments disposent de modes de déplacement distincts.

Un jeu sympathique mais dont j'ai pas vu le bout parce que les puzzles deviennent vite difficiles.

A Hat in Time : un personnage avec un chapeau se balade en vaisseau spatial, mais un problème fait que les sabliers composant le carburant de son vaisseau sont éparpillés sur la planète voisine ; il faut donc aller les chercher.

Un très bon jeu de plates-formes 3D d'une bonne vingtaine d'heures, composé d'une demi-douzaine de mondes chacun avec leurs quêtes, disposant également de DLC que j'ai pas réussi à terminer parce qu'ils sont plus durs.

Return of the Obra Dinn : au début du XIXème siècle, un bateau disparu en mer cinq ans plus tôt refait soudainement surface sans aucune forme de vie à l'intérieur ; travaillant pour une société d'assurances, c'est à vous de déterminer ce qu'il est advenu des 60 personnes transportées avec l'aide d'une montre vous permettant de remonter le temps jusqu'aux moments de leurs morts.

Un jeu d'enquête avec une histoire très prenante et un concept original, mais assez difficile.

Luigi's Mansion 3 : Luigi était parti pour passer ses vacances à l'hôtel avec Mario, Peach et Toad ; mais l'hôtel est en fait hanté et Luigi est le seul à ne pas avoir été capturé par les fantômes.

Un jeu d'exploration où Luigi doit aspirer des fantômes pour progresser à travers les étages de l'hôtel. Le jeu ne se veut pas effrayant, mais propose plutôt de présenter toute une galerie de fantômes aux divers caractères, capables de divertir une vingtaine d'heures.

L'AVENTURE LAYTON™: Katrielle et la conspiration des millionnaires - Édition Deluxe : une détective, son assistant, et un chien qui parlent tentent de résoudre des mystères frappant la ville de Londres.

Le jeu se compose en phases d'explorations de décors pour trouver des indices et en phases d'énigmes se présentant comme des devinettes à résoudre pour avancer dans l'enquête.

The Touryst : vous voilà en vacances dans un archipel tropical, mais en explorant les lieux, vous tombez sur d'étranges reliques vous donnant envie d'en savoir plus sur leur nature.

Un joli jeu d'exploration tout en voxels, pas très long, proposant plein de mini-jeux et de séquences de jeu variées.

The Talos Principle: Deluxe Edition : un androïde se réveille au milieu de ruines, une voix venue de nulle part l'invite à remplir des missions en son nom, celle de trouver des objets cachés nous permettant à terme de trouver la lumière.

Un jeu de réflexion à la première personne, apparaissant cryptique aux premiers abords, mais cachant plusieurs couches d'histoire s'étalant sur plusieurs dizaines d'heures et autant de salles parfois difficiles à terminer.

DEMON'S TILT : un flipper avec une ambiance "occulte", avec plein de petits effets, une grande table principale, et plusieurs sous-tables enclenchées en fonction des actions réalisées.

Les flippers étant aujourd'hui plutôt vendus en micro-transactions, celui-ci est un cas plus rare de flipper à l'ancienne agréable à jouer et pouvant occuper dix minutes comme dix heures si l'on souhaite améliorer son score au mieux.

Aviary Attorney: Definitive Edition : au XIXème siècle, la population de Paris se compose d'animaux anthropomorphes, et le protagoniste du récit est un faucon avocat de la défense devant enquêter et trouver la meilleure issue pour les affaires qu'il rencontre.

Un jeu textuel fortement inspiré par la série Ace Attorney, mais se terminant en une poignée d'heures, proposant des fins alternatives, et un univers sepia. L'histoire et les personnages sont également très travaillés.

Suivre

The Turing Test : astronaute en sommeil dans une station spatiale autour de Jupiter, l'IA gérant votre vaisseau vous réveille car elle n'a plus de nouvelles de votre équipe, vous devez vous rendre en surface pour découvrir ce qu'il s'est passé.

Il s'agit d'un jeu court et linéaire de réflexion à la première personne à la manière d'un Portal (il faut explorer une base dont toutes les portes sont verrouillées), l'histoire est assez prenante et propose quelques surprises.

· · Web · 1 · 0 · 0

Voxelgram : un Picross en 3D, on taille donc cette fois dans un solide à six faces pour former de petits objets.

La maniabilité peut être difficile à adopter au début, mais passé le cap de l'apprentissage, le jeu occupe un bon moment.

Ainsi s'achève ce thread de recommendations Switch pour le moment. N'hésitez pas à retrouver des critiques plus précises de ces 90 jeux des trois premières années de la Switch par ici. lechompenchaine.fr/

On essaie de se retrouver en Mars prochain pour reprendre le thread pour la quatrième année de la console (de Mars 2020 à Février 2021).

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
mastodon.desmu.fr

Instance privée de @desmu@mastodon.desmu.fr